Insomnie et vieillissement (2/2)

L’insomnie devient plus fréquente avec l’âge. En vieillissant, vous pouvez connaître

Des changements dans les habitudes de sommeil. Le sommeil devient souvent moins réparateur avec l’âge, de sorte que le bruit ou d’autres changements dans votre environnement sont plus susceptibles de vous réveiller. Avec l’âge, votre horloge interne avance souvent, de sorte que vous êtes fatigué plus tôt le soir et que vous vous réveillez plus tôt le matin. Mais les personnes âgées ont généralement besoin de la même quantité de sommeil que les jeunes.
Changements dans l’activité. Vous pouvez être moins actif physiquement ou socialement. Un manque d’activité peut nuire à une bonne nuit de sommeil. En outre, moins vous êtes actif, plus vous êtes susceptible de faire une sieste quotidienne, ce qui peut nuire au sommeil de la nuit.
Changements de santé. Les douleurs chroniques dues à des affections telles que l’arthrite ou les problèmes de dos, ainsi que la dépression ou l’anxiété, peuvent nuire au sommeil. Les problèmes qui augmentent le besoin d’uriner pendant la nuit – comme les problèmes de prostate ou de vessie – peuvent perturber le sommeil. L’apnée du sommeil et le syndrome des jambes sans repos deviennent plus fréquents avec l’âge.
Plus de médicaments. Les personnes âgées consomment généralement plus de médicaments sur ordonnance que les jeunes, ce qui augmente le risque d’insomnie associée aux médicaments.

L’insomnie chez les enfants et les adolescents

Les problèmes de sommeil peuvent également concerner les enfants et les adolescents. Cependant, certains enfants et adolescents ont simplement du mal à s’endormir ou à résister à une heure de coucher régulière parce que leur horloge interne est plus retardée. Ils veulent se coucher plus tard et dormir plus tard le matin.

Les facteurs de risque

Il arrive à presque tout le monde de passer une nuit blanche. Mais votre risque d’insomnie est plus élevé si :

Vous êtes une femme. Les changements hormonaux au cours du cycle menstruel et de la ménopause peuvent jouer un rôle. Pendant la ménopause, les sueurs nocturnes et les bouffées de chaleur perturbent souvent le sommeil. L’insomnie est également fréquente pendant la grossesse.
Vous avez plus de 60 ans. En raison des changements dans les habitudes de sommeil et la santé, l’insomnie augmente avec l’âge.
Vous souffrez d’un trouble de la santé mentale ou d’un problème de santé physique. De nombreux problèmes qui ont un impact sur votre santé mentale ou physique peuvent perturber le sommeil.
Vous êtes soumis à un stress important. Les périodes et les événements stressants peuvent provoquer une insomnie temporaire. Un stress important ou de longue durée peut entraîner une insomnie chronique.
Vous n’avez pas d’horaire régulier. Par exemple, les changements d’équipe au travail ou les voyages peuvent perturber votre cycle veille-sommeil.

Complications

Le sommeil est aussi important pour votre santé qu’une alimentation saine et une activité physique régulière. Quelle que soit la raison de votre manque de sommeil, l’insomnie peut vous affecter mentalement et physiquement. Les personnes insomniaques font état d’une qualité de vie inférieure à celle des personnes qui dorment bien.

Les complications de l’insomnie peuvent inclure

Une baisse des performances au travail ou à l’école
Un ralentissement du temps de réaction au volant et un risque accru d’accident.
des troubles de la santé mentale, tels que la dépression, un trouble de l’anxiété ou la toxicomanie
Augmentation du risque et de la gravité de maladies ou d’affections de longue durée, telles que l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques.

Prévention

De bonnes habitudes de sommeil peuvent aider à prévenir l’insomnie et à favoriser un bon sommeil :

Gardez vos heures de coucher et de lever constantes d’un jour à l’autre, y compris le week-end.
Restez actif – une activité régulière favorise une bonne nuit de sommeil.
Vérifiez vos médicaments pour voir s’ils peuvent contribuer à l’insomnie.
Évitez ou limitez les siestes.
Évitez ou limitez la caféine et l’alcool, et ne consommez pas de nicotine.
Évitez les repas copieux et les boissons avant le coucher.
Rendez votre chambre à coucher confortable pour le sommeil et ne l’utilisez que pour le sexe ou le sommeil.
Créez un rituel relaxant au moment du coucher, comme prendre un bain chaud, lire ou écouter de la musique douce.

Menu